Harry ALLOUCHE – Arnaud TOUATI – Jonas HADDAD – Giovanna NINO

Contexte

ZYNECOIN est une société située à Marrakech dont le directeur général et fondateur est Karim BenAbdelkader.

La SociĂ©tĂ© a pour objet le dĂ©veloppement de la premiĂšre technologie blockchain africaine dont l’innovation majeure consiste en l’utilisation d’un systĂšme de collaboration dans l’activitĂ© de mining des transactions de cette blockchain.

Dans le cadre du financement de cette blockchain, la SociĂ©tĂ© a pour objectif de lancer son Initial Coin Offering afin de pouvoir rĂ©colter les fonds nĂ©cessaires Ă  la mise en place de l’infrastructure technique de la blockchain Zynecoin.

Ainsi, et comme cela est usuellement fait pour chaque ICO, la SociĂ©tĂ© a entamĂ© la rĂ©daction d’un document type White Paper afin de prĂ©senter son projet et de convaincre les potentiels utilisateurs d’investir dans son ICO.

La Société nous a remis le White Paper que nous avons audité dans sa globalité, avec cependant une attention particuliÚre portée à ses aspects légaux.

Au terme de cet audit, et dans la mesure oĂč la partie juridique n’était que trĂšs peu dĂ©veloppĂ©e, nous avons rĂ©digĂ© des Terms and Conditions qui pourraient ĂȘtre utilisĂ©s par la SociĂ©tĂ© pour complĂ©ter son White Paper et en amĂ©liorer la qualitĂ© de l’information.

Ces Terms and Conditions sont reproduits in extenso, en anglais, ci-dessous.

Enfin, plusieurs recommandations s’imposent quant aux nouveaux dĂ©tails devant ĂȘtre apportĂ©s au White Paper :

  • Raison sociale, forme sociale et capital social de l’entitĂ© Ă©mettrice (ces Ă©lĂ©ments seront ajoutĂ©s une fois l’immatriculation terminĂ©e) ;

  • PrĂ©sentation d’un business plan dĂ©taillĂ© sur deux annĂ©es dĂ©taillant le projet sous-jacent Ă  l’ICO, ses perspectives d’Ă©volution et sa durĂ©e estimĂ©e ;

  • Description prĂ©cise du Zynecoin Token faisant Ă©tat de sa nature, de son Ă©conomie, des droits qui y sont attachĂ©s, de sa durĂ©e d’existence et, plus gĂ©nĂ©ralement, de toute information permettant d’en comprendre les caractĂ©ristiques (nous ne disposons que de peu d’élĂ©ments Ă  ce sujet pour pouvoir complĂ©ter cette partie) ;

  • Noms et prĂ©noms des membres de l’Ă©quipe en charge de l’organisation de l’ICO, de leurs conseils, des auditeurs, de l’expert-comptable et du commissaire aux comptes intervenant Ă  l’opĂ©ration ;

  • ExpĂ©rience des membres de l’Ă©quipe, des conseils et des auditeurs dans le secteur de la blockchain ou, Ă  dĂ©faut, qualifications justifiant de leur aptitude Ă  dĂ©velopper un projet viable dans ce secteur ;

  • Seuil de financement recherchĂ© et procĂ©dĂ© de gestion des fonds au cas oĂč ce seuil ne serait pas atteint ;

  • Description plus dĂ©taillĂ©e de la nature, des caractĂ©ristiques et du fonctionnement de la blockchain utilisĂ©e dans le cadre de l’ICO ou faisant l’objet de l’CO ; et

  • Mention de tout autre Ă©lĂ©ment susceptible d’avoir un impact significatif sur le dĂ©roulement de l’ICO ou le devenir du projet sous-jacent.

TERMS AND CONDITIONS

GLOSSARY

Collaborative Mining: refers to the innovative system of mining created by the Company and implemented on the Zynecoin Blockchain.

Company: refers to ZYNECOIN SAS.

Conditions: refers to the present terms and conditions.

Miner(s): refers to any natural person whose activity is to process transactions using the Zynecoin Blockchain.

ICO: refers to the Initial Coin Offering made by the Company.

Participant(s): refers to any natural person or legal entity investing in the ICO.

Platform: refers to the interface allowing to participate in the ICO.

Qualified Participant(s): refers to any Participant with sufficient skills, knowledge and experience in blockchain technology, ICO investments and cryptocurrencies use.

Website: refers to any website operated by the Company in relation to the ICO.

Zynecoin Token(s): refers to the token(s) issued by the Company during the ICO.

Zynecoin Blockchain: refers to the project of the Company to develop its own blockchain.

ZYNECOIN: refers to the Company.

SUBJECT OF TERMS AND CONDITIONS

ZYNECOIN is a company located in Marrakech whose managing director and founder is Karim Ben Abdelkader.

The Zynecoin Blockchain will be funded by an Initial Coin Offering under which the Company will issue tokens called “Zynecoin” in exchange for cryptocurrencies.

These Terms and Conditions define the applicable conditions as well as the rights and obligations of the Participants.

The Participants commit to respect the Conditions.

ACCESS TO THE PLATFORM – INVESTMENT

The access to the Platform is not exclusively restricted to the Qualified Participants, but the Company strongly recommends the Participants to be qualified, i.e. to have skills, experience and knowledge of the blockchain framework and the risks inherent to any investment in an ICO.

Telecommunication costs are at the expense of the Participants. There is no time limit for the usage of the Platform.

The Company reserves the right to modify without any prior notice or indemnity the operational methods, the schedule, the server access, or temporarily or definitely shut down the Platform or the access to several services in order to update its proper functioning.

Similarly, the Company reserves the right to update and improve the Platform every time it is necessary.

Investments in the ICO are placed in escrow for the duration of the ICO.

REPRESENTATIONS AND WARRANTIES OF PARTICIPANTS – AML & CFT

Each Participant declares and guarantees the Company the following:

  • If the Participant is a legal entity:

    • That it is legally constituted, and it is in good standing under the laws of France and the laws of the country in which it is established. The legal entity’s signatory has the legal power and authority to enter into and bind the legal entity to the terms of the Conditions;

    • That it is his sole responsibility to determine whether the acquisition of the Zynecoin Tokens is in the interests of his legal entity;

    • That it is his sole responsibility to seek any tax, legal, accounting or financial advice in order to participate in the ICO;

    • That he will acquire the Zynecoin Tokens under the ICO exclusively and will not use the Zynecoin Tokens for illegal activities, including, but not limited to, money laundering and terrorism financing.

  • When the Participant is a natural person:

    • That he has the legal capacity to make the investment and is considered legally capable under French law and in his country of citizenship and tax residence;

    • That he is not a citizen or tax resident of one of the excluded countries listed above;

    • That he has read, understood and accepted the Conditions;

    • That it is his sole responsibility to determine whether the acquisition of the Zynecoin Tokens is appropriate for him;

    • That it is his sole responsibility to seek any tax, legal, accounting or financial advice prior to participating in the ICO;

    • That he will acquire the Zynecoin Tokens under the ICO exclusively and will not use the ICO for illegal activities, including, but not limited to, money laundering and terrorism financing.

Each Participant declares that, to the best of his knowledge, the origin of the funds used for the participation in the ICO is legitimate and does not come from an illegal activity considered as such under French law or the law of the country of nationality or tax residency of the Participant.

Each Participant declares that he has not facilitated the false justification of the origin of the property or income of the perpetrator of a crime or an offence who has provided him with a direct or indirect benefit in return, assisted in the placement, concealment or conversion of the direct or indirect proceeds of crime, offence or the illegal work of a minor, being specified that this list is not exhaustive.

In addition, each Participant declares having a thorough understanding of the nature of the Zynecoin Tokens and a solid technical knowledge of the technology on which the Zynecoin Tokens and the ICO are based. The Participant also declares being fully aware of all the associated risks.

Each Participant declares and guarantees that the investment, delivery and use of the Zynecoin Tokens are not illegal in his country of citizenship or tax residency, nor are they considered to constitute securities trading or initial public offering in this country.

In the event the Participant does not or no longer meets the eligibility requirements of the Conditions, the Company may terminate his investment without refund.

If the Participant contributes to the ICO in violation of anti-money laundering, counter-financing terrorism policies or other regulations, such an investment shall be considered void with retroactive effect, and the Company shall be entitled to immediately terminate the investment of the Participant, deny access to the ICO, refuse delivery of the Zynecoin Tokens and request the recovery of all the Zynecoin Tokens delivered without any refund.

WARNINGS TO PARTICIPANTS AND MINERS – RISKS

Forward-looking statements

The Conditions, the ICO or associated content may include forward-looking statements that are subject to inherent risks and uncertainties.

These statements are based on assumptions and estimates and describe only the Company’s future plans, strategies and expectations. The Company, its employees, anyone mentioned in the Conditions, the ICO or in any other related to the Company document, or any counsel or advisor involved in the preparation of the above-mentioned documents, make no representation or warranty, express or implied, as to the accuracy or probability of the realisation of any forward-looking statement, except as otherwise required by law.

The Participant must always assess the facts brought to his attention with the necessary caution.

Issuance of Zynecoin Tokens

The Participants commit to use the Platform only for lawful purposes, exclusive of any money-laundering purpose, terrorism financing and any other illegal activity considered as such under any European or American legislation.

The Participants acknowledge that they are fully aware of and unconditionally accept that:

  • The Zynecoin Tokens do not provide any guarantee of return on investment either of the possibility of obtaining a gain related to the Company, the Zynecoin Blockchain or the ICO, or of the possibility of being able to exchange it on any active crypto-exchange platforms;

  • The Zynecoin Tokens do not confer, either now or in the future, any direct or indirect right to the Company’s share capital or a governance right of the Company;

  • The Zynecoin Tokens do not constitute, either now or in the future, a proof of ownership or a right of control: control of the Zynecoin Token does not confer the person exercising control upon any right or interest in the assets or shares of the Company, or in the ICO;

  • The Zynecoin Tokens do not confer, either now or in the future, a right to participate in the management or decision-making of the Company;

  • The Zynecoin Tokens do not confer, either now or in the future, a right to participate in the management of the ICO;

  • The Zynecoin Tokens are not electronic money within the meaning of the European Directive 2009/110/EC of the European Parliament and of the Council of 16 September 2009 on the taking up, pursuit and prudential supervision of the business of electronic money institutions. Thus, the Zynecoin Tokens might not be accepted (and, therefore, might have no use) outside the ICO, also the Zynecoin Tokens have no fixed exchange value equal to the amount delivered at the time of their issue;

  • The Zynecoin Tokens are not a payment service either within the meaning of the European Directive (2007/64/EC) of 13 November 2007 on payment services in the internal market or within the meaning of the Directive (EU) on payment services 2 (PSD 2) No 2015/2366 of the European Parliament and of the Council of 25 November 2015;

  • The Zynecoin Tokens are not money (a fiduciary currency) and the investment in the ICO will not result in the issuance of a fiduciary currency;

  • There is no guarantee as to the use, value, usefulness or marketability of the Zynecoin Tokens in the future;

  • The Zynecoin Tokens shall only be assimilated to utility tokens providing an access to the future services developed by the Company.

The Zynecoin Tokens will be generated in limited numbers, with the impossibility of destroying them, blocking them or generating more than originally planned.

The Zynecoin Tokens issued for team members, consultants, partners and other Participants will be blocked during a mandatory period of conservation to ensure the goodwill and sincerity of their owner’s involvement.

Cryptocurrencies, tokens and blockchain

The Participants are duly informed of the risks surrounding the use of cryptocurrencies and tokens. In this context, the Company shall not be held liable for and/or asked for:

  • A defect in the Participant’s means of payment and/or the payment system attributable to the Participant and/or to the supplier of means of payment used by the Company;

  • The durability and reliability of the decentralized IT systems governing tokens, blockchain infrastructure and cryptocurrencies;

  • The instability of the cryptocurrency prices, due to their high volatility;

  • The loss or delay in the delivery of tokens to the Participants due to computer or technical system malfunctions, in any manner whatsoever and, in particular due to any technical and/or security failure, including hacker hijackings;

  • The result of the Participant’s negligence in the event of disclosure by the Participant of a private key or the right of access to its portfolio;

  • The refund of the value of the cryptocurrencies and tokens in any other legal tender, in the event of loss of said cryptocurrencies or tokens for any reason whatsoever and, in particular without this list being exhaustive, in the event of hacking the Participant’s personal data by any means whatsoever, in the event of any technical malfunctions of a blockchain network, in the event of loss of the computer support containing the information, such as hard disks, tablets, smartphones, and in the event of burglaries, theft, extortion, violence, blackmail, fraud, handling errors, or any other criminal offences that could have led to the loss of cryptocurrencies or tokens; and

  • The loss of tokens in any way whatsoever after their delivery to the Participant’s blockchain address.

In addition, the Company does not guarantee the profitability of the investment through its ICO. In the event that the investment ends up being loss-making, the Company shall not be held liable for the said loss.

It is the Participant’s responsibility to acquire the necessary skills and knowledge prior to investing in the ICO or to seek experienced advice in this regard. The Company does not provide financial or legal advice.

The Company also draws the attention of the Participants to the following risks relating to cryptocurrencies and tokens use:

  • A cryptocurrency is not a “currency” within the meaning of Article L.111-1 of the French Monetary and Financial Code;

  • Cryptocurrencies cannot be qualified as “monnaie Ă©lectronique” within the meaning of Article L. 315-1 of the French Monetary and Financial Code;

  • The Company cannot guarantee the legal qualification of the Zynecoin Tokens;

  • The Company shall not be held liable for breaches of confidentiality or technical limitations induced by the computer systems used by the Participants for the mining activity or the storage of their Zynecoin Tokens. It is the Participant’s responsibility to ensure that he has the necessary and sufficient IT resources to ensure the security of his tokens; and

  • The Company declines all responsibility in the event of loss or theft of tokens.

The purchase of the Zynecoin Tokens may not be suitable for all types of Participants. Any transaction must be carried out by the Participant on the basis of his own transaction and investment risk assessment in the manner to understand the underlying technologies, such as blockchain. As such, the Company reserves the right to refuse a transaction to the Participant if the Company considers his knowledge insufficient or in the event of a behavior deemed unreasonable by the Company due to the amounts of the transactions.

Legal risks

Cryptocurrencies and tokens are regulated in some countries and many others aim to introduce the relevant regulations in the coming years. Some jurisdictions may apply existing cryptocurrencies or tokens regulations or introduce new ones, which might have an impact on the use and/or value of the Zynecoin Tokens. Thus, the legal framework is currently variable and uncertain.

The Participant understands that the Company may receive requests, opinions, or decisions, in particular from a regulatory or supervisory authority requiring to suspend or interrupt the delivery or use of the Zynecoin Tokens.

The Participant understands and agrees that such regulations may influence, limit or interfere with the Company’s ability to conduct business activities, offer the services or make the ICO available to the Participants, and that such regulations may result in a local, partial or total cessation of the activity. Such a decision is at the sole discretion of the Company and the Company declines any liability of any kind whatsoever in this regard.

There is no right to information about the Company, the Zynecoin Tokens or the ICO. The Zynecoin Tokens are not a legal tender and are not backed by any assets.

Given the lack of cryptocurrencies and tokens qualifications in most countries, each Participant is solely responsible for carrying out a legal and tax analysis concerning the contribution and ownership of the Zynecoin Tokens taking into account, in particular, the aspects in relation to his nationality and tax residence.

Risks related to the experimental nature of the Ethereum Blockchain

Unless otherwise provided in the Conditions, the Zynecoin Tokens will be based on Ethereum protocols. Malfunctions, breakdowns, bifurcations or abandonment of these protocols may have a significant effect on the Zynecoin Tokens, and the Participant acknowledges that the Company is not responsible for such incidents or events.

The Ethereum Blockchain extraction system may be subject to attacks, including, but not limited to, double-expenditure attacks, majority extraction power attacks, selfish mining attacks and competitive mode attacks. The Participant understands and agrees that he may not be able to recover the amounts contributed, and that the Company shall not be held liable for such acts of cybercrime.

The Participant acknowledges and agrees that these events might result in the loss of the Zynecoin Tokens and agrees that the Company assumes no liability in this regard.

Risks related to non-publication, software and technology

The functionalities of the ICO are under development and may undergo significant changes before its launch (for technical, financial, commercial, marketing, legal, regulatory or other reasons). The Participant understands that the final ICO may not be executed within the time frames currently contemplated, implemented or even deployed, or may undergo significant changes, to the extent that the result may not meet the Participant’s expectations. The Participant hereby acknowledges the early and unproven stage of the ICO project and that there is an inherent risk that the software, technology or associated activities do not correspond to the intended purpose or are unable to provide any value.

The Participants’ expectations regarding the ICO or the Zynecoin Tokens may not be met on the launch date or at any time thereafter.

Unforeseen risks

Cryptocurrencies and tokens are a new and untested technology. In addition to the above-mentioned risks, there are others that the Company cannot identify or predict. Unforeseen risks may also result from the risks already mentioned herein. Therefore, the Participant shall conduct his own surveys, researches and analysis.

Zynecoin Tokens value

The possession of the Zynecoin Tokens involves a significant capital risk which the Participant acknowledges and accepts.

The value of the Zynecoin Tokens is subject to fluctuations due to market forces of supply and demand.

The Participant understands and accepts that the value of the Zynecoin Tokens may increase or decrease at any time after their contribution. The Participant further understands that the liquidity of the Zynecoin Tokens may be very different depending on the jurisdiction. The Company is not responsible for these fluctuations and cannot be held liable for losses resulting from volatility or lack of liquidity.

The Participant agrees that there is no guarantee that a market for the Zynecoin Tokens will develop or exist either during the ICO or at any other time.

Loss of logins

The Participant understands and agrees that the loss, unauthorized access, theft or destruction of its wallet, identifiers or private keys may result in the irrecoverable and permanent loss of the Zynecoin Tokens associated with this account, and that neither the Company nor anyone else will be able to access the corresponding Zynecoin Tokens.

Smart Contract

The Company uses ERC-20 tokens deployed on Ethereum as a smart contract technology for the transactions occurred during the ICO.

The Participants are advised that smart contracts are not considered as binding engagements under French law.

Right of withdrawal

Each Participant acknowledges that he has no right of withdrawal starting from the date of the investment in the ICO.

Collaborative Mining

The Zynecoin Blockchain is unique as it will introduce a new way of collaboration: Collaborative Mining. This system will allow several Participants to be able to cooperate in order to improve the performances in mining and, potentially, to increase their profits based on their hashing power.

The Company underlines that the Collaborative Mining is not an obligation for the Miners as they still have the possibility to mine separately, as it is usually done in other blockchains. Nevertheless, the Zynecoin Blockchain is designed to encourage the Collaborative Mining. Thus, the Miners engaged in several channels might be penalized by the Zynecoin Blockchain. These penalties shall be imposed on the Miners engaged in multiple channels instead of forming working groups together.

However, there is no guarantee given by the Company regarding the effectiveness of the Collaborative Mining and the expected results. Therefore, the Miners who use better equipment and gear might obtain better performances than the Miners with less advanced mining equipment.

The Miners have to choose blocks that best suit their mining equipment and the Company shall not be held responsible in case of destruction or deterioration of the equipment due to the mining activity.

Insofar, even though the Collaborative Mining requires the cooperation of several Miners, the Company does not guarantee that the Miners will indeed cooperate, as this cooperation is solely based on their personal willingness to.

In the event of dispute between Miners regarding their way of collaboration, the Company has no obligation to intervene and shall not be held responsible for any of the consequences of such a dispute.

The Collaborative Mining does not constitute a guarantee of increase of Miners’ profits as the results depend on the collaboration and cooperation of the other Miners of the group.

Each Miner acknowledges that there is no guarantee or certainty as of the collaboration of the other Miners.

Collaborative Mining shall only be used as an innovative tool provided by the Zynecoin Blockchain results and efficacy of which are uncertain and hazardous.

The Company reserves the right to definitely or temporarily close the Collaborative Mining feature.

Reward System

The Participants acknowledge that the reward system proposed by the Company on its decentralized applications is fully dynamic and can change at any time without prior notice.

Taxation

Tax related consequences of collecting tokens are complex in the absence of a harmonized definition between States.

Indeed, when an investor is a tax resident of one State but receives tokens from another State, if each of the two States considers itself entitled to tax, the absence of a common legal definition between these two States may result in double taxation for the investor

International tax treaties concluded between several States aim to eliminate double taxation situations but fail to provide with rules allowing the avoidance of double taxation on ICO income (i.e. subscription of tokens, remuneration of advisors, remuneration of employees in tokens, etc.).

The Participants acknowledge that they are fully aware of this legal uncertainty and irrevocably accept its consequences.

The Participants undertake to solicit a tax advisor before investing in the ICO.

Accounting

The French “AutoritĂ© des Normes Comptables” released a statement regarding the accounting processing of ICO tokens1.

To determine the accounting treatment of the tokens issued, an analysis of the conferred by the tokens implicit and explicit rights and obligations is necessary. This analysis is based on the elements presented by the token offering, for instance, the elements laid down by the White Paper or the Conditions.

Depending on the results of the analysis, the tokens issued will be treated in accordance with relevant current French accounting rules.

As stated in these Conditions, the Zynecoin Tokens are utility tokens only and shall never be assimilated to security tokens and, therefore, will be treated exclusively as utilities tokens.

A utility token is an obligation to provide services to be performed or goods to be delivered. Such a utility token will be treated by the Company as “Produits constatĂ©s d’avance”.

The Company will comply with French regulation in order to ensure the Participants the best framework for their investment.

UNDERTAKINGS

The Participant undertakes to access and use the Platform in accordance with the Conditions and applicable laws. The Participant accepts, for monitoring purposes, that the Company can take note of content published and exchanged on the Platform.

The Participant undertakes to make any necessary disclosures and to observe any necessary formalities for his activities, as well as to comply with any legal, social, administrative, tax and any specific obligations in accordance with any applicable to his activity law. On the Company’s request, the Participant shall provide a certificate showing that he complies with applicable laws. In the event of non-compliance, the responsibility of the Company shall not be held.

The Participant undertakes not to, directly or indirectly:

  • Use any element or content which would jeopardize intellectual, and/or industrial property rights, the right to privacy, and/or the right to an image, and/or any rights of the others;

  • Create, use, share and/or publish by any means any material or content which, in the Company’s opinion, has aggressive, threatening, malicious, defamatory, misleading, racist or violent content;

  • Carry out manipulations to access the elements or functionality the use of which has not been allowed;

  • Arrange, modify, translate, adapt, reproduce, index, copy and/or extract any information, any software, any product or any element or part of the Platforms, by any means;

  • Modify, distort, block, burden in an abnormal way, disrupt and/or slow down the normal functioning of all or part of the services offered, or the accessibility of the Participant to the Platform;

  • Transmit or spread any virus, trojan, corrupt file and/or similar destruction system or corrupted database to the Company or the Platform, and/or organize, participate or be involved in attacks against the Company’s servers and/or Company’s servers’ providers;

  • Collect or intercept by any means which are not expressly allowed by the Company any data exchanged by the other Participants within the context of the use of the Platform;

  • Use improperly the services offered by the Company; and

  • Access, use, download from the Platform or otherwise reproduce or provide to anyone any Participants’ personal data related information.

IABILITY

The Company makes its best effort to ensure the access to and proper functioning of the Platform.

Nevertheless, with regards to the limits inherent to the Internet, the Company cannot exclude that the access to and functioning of the Platform could be interrupted, especially in case of “force majeure”, failure of F.A.I, due to Participant’s equipment malfunction, or maintenance operation in order to improve the Platform.

The Company does not guarantee either the absence of technical issues, or the compatibility with a configuration and/or particular material, or an implementation period, and shall not be held liable for the abovesaid dysfunctions.

Consequently, the Company shall not be held liable for whether voluntary or involuntary service interruption, even though the Company undertakes to make its best efforts to limit the interruptions.

The Company should not be held liable in case of dispute about the quality of the service provided by an expert or any dispute resulting from an unrelated to the Company operation.

The Participant is solely liable for direct or indirect loss borne due to his investment in the ICO and/or use of the Zynecoin Tokens.

The Participant hereby acknowledges that both the investment and the use of the Zynecoin Tokens involve risks and that he cannot and shall not hold the Company liable for any risks he has duly assessed, or any gains or losses incurred.

The Company declines any commitment, obligation or liability of any kind whatsoever in the event of a change in the value or utility of the Zynecoin Tokens. The Participant understands and agrees that the Company does not guarantee in any way that the Zynecoin Tokens may be resold, sold, exchanged or transferred during or after the ICO.

UPCOMING LEGISLATION

The French legislator is planning to pass a new bill called “Loi Pacte”2 the purpose of which is to create a dedicated legal framework for ICOs and digital asset activities.

Digital asset activities

To be more specific, Articles 26 and 26 bis of the upcoming bill (creating Articles L. 549-25 and seq. of the French Monetary and Financial Code) will establish a new status called “Prestataire de services sur actifs numĂ©riques” applied to the following activities:

  • Storing digital assets on behalf of third parties;

  • Buying or selling digital assets;

  • Exchanging digital assets for other digitals assets;

  • Operating a platform for trading digital assets.

Insofar, as these qualifications seem to be applicable to the Company’s activity, the abovesaid will make its best efforts to comply with the upcoming legislation.

In practice, the Company will have to be registered by the French “AutoritĂ© des MarchĂ©s Financiers” and an authorization will also be needed. This authorization will allow the Company to legally advertise its ICO, as this activity is prohibited for non-authorized companies.

The French financial authority will check whether the Company’s managers have the integrity and skills necessary to carry out their duties. In other words, the authority will evaluate the fact that the Company’s managers are able to ensure the proper functioning of the Company and the ICO and that they are able to guarantee the Participants a proper service.

Finally, this activity will also be subject to the provisions applicable to counter-financing of terrorism and anti-money laundering by means of the identification of the Participants. Thus, an identity verification system (such as the submission of an identity document via the Internet when using a ticket) will be put in place by the Company to comply with the applicable provisions.

Therefore, the Company will provide the Participants with the best legal framework in order to secure their investments and comply with French legislation.

Nevertheless, the Company reminds the Participants that this upcoming legislation is beyond the Company’s control and that the future bill is subject to modifications prior to its adoption.

ICO labelling

The upcoming law will put in place a label which will be delivered by the AMF in the context of the issuance of tokens during an ICO. This label will not be mandatory but will build reliability and confidence in ICO projects. Therefore, the Company will make its best efforts to obtain this label for the ICO.

In case the Company obtains the label, the Company will appear on a white list which will be communicated to the general public by the AMF. This list will identify the Company as an actor who complies with the rules, which may provide assurance for the Participants.

The Company insists on the temporary and unstable nature of the upcoming labelling as the law is still in the process of being adopted and is subject to several modifications.

INTELLECTUAL PROPERTY

All the elements of intellectual property used by the Company are protected by intellectual property, copyright and other applicable laws.

The Platform and all its elements, including without limitations, the texts, images, videos, pictures, brands, logos, corporate names, and domain names are the property of the Company or of its partners.

With the exceptions of data published under an open source license, any partial or total reproductions or representations, made by any process and/or any automated requirements are forbidden and constitute a crime according the provisions of Law of 11 March 1957, Articles 40, 41, and 42 of the French Criminal Code.

Any intellectual property rights on the Platform and its content belong solely to the Company. Unauthorized use and/or partial or total reproduction of any of the element of the Platform and/or content is strictly forbidden.

The Company owns and retains all intellectual property rights, interests and titles relating to the ICO, the Zynecoin Tokens and the Platform provided and all related items.

The Participant must not copy, imitate, modify, alter, amend or use such content subject to the protection of intellectual property without the prior written consent of the Company.

The Company holds the exclusive rights to all comments, suggestions, ideas or other relevant information or documents concerning the Company, the ICO, the Platform or the Zynecoin Tokens.

The Company reserves the right to disclose the identity of the Participant to any third party who alleges that such content infringes its own intellectual property rights or its right to privacy.

Any reference to the Participant’s name in any marketing document or website published by the Company and related to the ICO does not necessitate the Participant’s prior written consent.

The Participant therefore authorizes the Company to use its trademark(s) on all marketing documents or websites published by the Company and in connection with the ICO without any prior written consent of the Participant.

MODIFICATIONS OF CONDITIONS

The Company reserves the right to modify all or part of the Conditions. In this case, the Participant shall be duly notified by a pop-up window which appears on the Platform. Any modification of the Conditions will be considered as accepted if the Participant does not explicitly object against it.

Modifications will be mainly due to changes in legislation and technologies.

LITIGATION – LAW – JURISDICTION

Any litigation between the Company and the Participant concerning the formation, the execution, the interpretation or the validity of the Conditions shall fall within the jurisdiction of the Marrakech Court of Appeal.

The interpretation, validity and execution of the Conditions shall only be governed by French law.

APPENDICES

French “AutoritĂ© des Normes Comptables” statement

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES

RÈGLEMENT

N° 2018-07 du 10 décembre 2018

modifiant le rÚglement ANC N° 2014-03 du 5 juin 2014 relatif sur le plan comptable général modifié

RĂšglement homologuĂ© par arrĂȘtĂ© du 26 dĂ©cembre 2018 publiĂ© au Journal Officiel du 30 dĂ©cembre 2018

L’AutoritĂ© des normes comptables,

Vu le code monétaire et financier,

Vu l’ordonnance n° 2009-79 du 22 janvier 2009 crĂ©ant l’AutoritĂ© des normes comptables ;

Vu le rĂšglement n° 2014-03 du 5 juin 2014 de l’AutoritĂ© des normes relatif sur le plan comptable gĂ©nĂ©ral modifié ;

ADOPTE les modifications suivantes du rÚglement ANC n° 2014-03 du 5 juin 2014 relatif sur le plan comptable général :

Article 1er : AprÚs la section 8 du chapitre I du Titre VI du Livre II, il est inséré la section 9 « Jetons émis et détenus » ainsi rédigée :

« Sous-section 1- Définition

Article 619-1

Constitue un jeton tout bien incorporel reprĂ©sentant, sous forme numĂ©rique, un ou plusieurs droits, pouvant ĂȘtre Ă©mis, inscrits, conservĂ©s ou transfĂ©rĂ©s au moyen d’un dispositif d’enregistrement Ă©lectronique partagĂ© permettant d’identifier, directement ou indirectement, le propriĂ©taire dudit bien. Sous-section 2- Comptabilisation chez l’émetteur de jetons

Article 619-2

L’émetteur de jetons dĂ©termine le type de jetons Ă©mis en se fondant sur leurs caractĂ©ristiques telles que dĂ©crites dans les documents d’information mis Ă  disposition des souscripteurs et dĂ©tenteurs, et telles que reprises dans l’annexe.

Le traitement comptable des jetons nĂ©cessite de distinguer deux types d’offre de jetons :

  • d’une part, les offres de jetons prĂ©sentant les caractĂ©ristiques de titres financiers ou de contrats financiers mentionnĂ©s Ă  l’article L. 211-1 du code monĂ©taire et financier, ou celles des bons de caisse mentionnĂ©s Ă  l’article L. 223-1 code monĂ©taire et financier ;
  • d’autre part, les offres de jetons ne prĂ©sentant pas les caractĂ©ristiques de titres financiers, de contrats financiers ou de bons de caisse tels que rĂ©fĂ©rencĂ©s dans l’alinĂ©a prĂ©cĂ©dent.

Article 619-3

Les jetons émis présentant les caractéristiques de titres financiers, de contrats financiers ou de bons de caisse sont comptabilisés selon les dispositions prévues au présent rÚglement pour les titres financiers, les instruments financiers à terme ou les bons de caisse, selon la nature et les caractéristiques spécifiques des instruments correspondants.

Article 619-4

Les jetons ne présentant pas les caractéristiques de titres financiers, de contrats financiers ou de bons de caisse sont comptabilisés selon les droits et obligations attachés :

  • si les jetons prĂ©sentent les caractĂ©ristiques d’une dette remboursable, mĂȘme Ă  titre temporaire, ils sont comptabilisĂ©s en emprunts et dettes assimilĂ©es, conformĂ©ment aux rĂšgles de l’article 941-16 ;

  • si les jetons sont reprĂ©sentatifs de prestations restant Ă  rĂ©aliser ou de biens restant Ă  livrer, ils sont comptabilisĂ©s en produits constatĂ©s d’avance, selon les articles 323-9 et 619-7 ;

  • s’il n’existe pas d’obligations explicites ou implicites vis-Ă -vis des souscripteurs et dĂ©tenteurs de jetons, les sommes collectĂ©es sont considĂ©rĂ©es comme dĂ©finitivement acquises par l’émetteur et sont comptabilisĂ©es en produits, conformĂ©ment Ă  l’article 512-1.

Le montant des droits et obligations est Ă©valuĂ© selon le prix de souscription acquittĂ© par un tiers souscripteur, hors attribution gratuite ou Ă  des conditions de souscription prĂ©fĂ©rentielles au sens de l’article 619-17, pour obtenir un jeton correspondant.

Article 619-5

Une offre de jetons peut ĂȘtre composite et intĂ©grer diffĂ©rentes natures de droits et obligations vis-Ă -vis des souscripteurs et dĂ©tenteurs, ils peuvent ĂȘtre reprĂ©sentatifs de prestations restant Ă  rĂ©aliser, de biens restant Ă  livrer ou encore de dette remboursable. Une analyse des diffĂ©rentes natures de droits et obligations est effectuĂ©e Ă  partir des documents d’information de l’offre de jetons afin d’appliquer Ă  chaque composante le traitement comptable correspondant Ă  sa nature.

Article 619-6

Lorsque l’émission de jetons se trouve libĂ©rĂ©e par la remise d’autres jetons, ces derniers sont comptabilisĂ©s Ă  l’actif selon les dispositions de la sous-section 3 « comptabilisation des jetons dĂ©tenus ».

Article 619-7 A la clĂŽture de l’exercice, les produits constatĂ©s d’avance sur jetons Ă©mis sont rapportĂ©s au compte de rĂ©sultat selon l’avancement de la rĂ©alisation des prestations ou la livraison des biens correspondants. Le compte 48701 – « Produits constatĂ©s d’avance sur jetons Ă©mis » enregistre Ă  la fin de chaque pĂ©riode les montants reprĂ©sentatifs de prestations restant Ă  rĂ©aliser ou de marchandises restant Ă  livrer suite Ă  l’émission de jetons.

Article 619-8

A la clĂŽture de l’exercice, les emprunts et dettes assimilĂ©es qui sont remboursables en jetons ou indexĂ©s sur la valeur de jetons sont Ă©valuĂ©s en euros sur base du dernier cours Ă  la clĂŽture desdits jetons. Lorsqu’à la date de clĂŽture, l’évaluation de ces emprunts et dettes assimilĂ©es a pour effet de modifier les montants en euros prĂ©cĂ©demment comptabilisĂ©s, les diffĂ©rences d’évaluation sont inscrites dans des comptes transitoires, en attente de rĂ©gularisations ultĂ©rieures :

 Ă  l’actif du bilan pour les diffĂ©rences correspondant Ă  une perte latente ;

 au passif du bilan pour les diffĂ©rences correspondant Ă  un gain latent.

Les comptes 4746 – « DiffĂ©rences d’évaluation de jetons sur des passifs – actif » et 4747 « DiffĂ©rences d’évaluation de jetons sur des passifs – passif « enregistrent les diffĂ©rences d’évaluation en contrepartie des comptes d’emprunts et dettes assimilĂ©s.

Les pertes latentes entraĂźnent Ă  due concurrence la constitution d’une provision pour risque en tenant compte, le cas Ă©chĂ©ant, des dispositions relatives aux opĂ©rations de couverture traitĂ©es Ă  l’article 420-6.

Article 619-9

Les Ă©metteurs de jetons mentionnent dans l’annexe :

  • un descriptif du contexte et de l’objet de chaque Ă©mission ;

  • les informations sur les droits et obligations attachĂ©s aux jetons Ă©mis :

    • la nature des jetons Ă©mis et un descriptif des caractĂ©ristiques des droits et obligations explicites ou implicites qui leurs sont attachĂ©s (ex : biens et/ou services Ă  livrer, ou dettes) ;

    • en cas de jetons prĂ©sentant diffĂ©rentes natures de droits et obligations, les modalitĂ©s d’allocation des montants souscrits aux diffĂ©rentes natures et leurs modalitĂ©s respectives de comptabilisation ;

    • le cas Ă©chĂ©ant, la mention d’absence de droits et obligations explicites ou implicites, et une explication des faits et circonstances de ce type d’émission ;

    • un descriptif des Ă©ventuelles clauses et faits gĂ©nĂ©rateurs de nature Ă  modifier ou interrompre les droits et obligations initialement attachĂ©s aux jetons, ainsi que les consĂ©quences comptables en cas de survenance de chaque fait gĂ©nĂ©rateur ;

  • les principes de comptabilisation des produits relatifs aux jetons Ă©mis, en particulier les modalitĂ©s retenues pour rapporter les produits constatĂ©s d’avance au chiffre d’affaires ;

  • le cas Ă©chĂ©ant, le montant des emprunts et dettes assimilĂ©es qui sont remboursables en jetons ou indexĂ©s sur la valeur de jetons, ainsi que les modalitĂ©s ou Ă©volution des modalitĂ©s de dĂ©termination des valeurs retenues pour ces jetons ;

  • les informations gĂ©nĂ©rales suivantes relatives aux jetons Ă©mis :

    • l’évolution de la cotation du jeton Ă©mis sur le marchĂ© secondaire, son cours en fin d’exercice, en prĂ©cisant les modalitĂ©s de dĂ©termination du cours de rĂ©fĂ©rence Ă  la clĂŽture ;

    • le calendrier et les conditions d’émission de jetons durant les exercices futurs ;

    • le nombre de jetons Ă©mis et restant Ă  Ă©mettre, ainsi que les motifs d’évolution durant l’exercice, en prĂ©cisant le nombre de jetons attribuĂ©s gratuitement ou de maniĂšre prĂ©fĂ©rentielle, ainsi que les Ă©ventuelles contraintes de disponibilitĂ© de ces jetons attribuĂ©s gratuitement ou de maniĂšre prĂ©fĂ©rentielle. Le cas Ă©chĂ©ant, il est indiquĂ© si le nombre de jetons restant Ă  Ă©mettre n’est pas limitĂ©.

Sous-section 3- Comptabilisation des jetons détenus

Article 619-10

Lorsque l’entitĂ© dĂ©tient, par souscription ou acquisition, des jetons prĂ©sentant les caractĂ©ristiques de titres financiers, de bons de caisse ou de contrats financiers, elle les comptabilise selon les dispositions du prĂ©sent rĂšglement applicables auxdits titres, bons ou contrats.

Article 619-11

Lorsque l’entitĂ© dĂ©tient, par souscription ou acquisition, des jetons ne prĂ©sentant pas les caractĂ©ristiques de titres financiers, de contrats financiers ou de bons de caisse, en vue d’utiliser les services ou les biens associĂ©s, et qu’il en est attendu une utilisation au-delĂ  de l’exercice en cours, ces jetons constituent des immobilisations incorporelles, amorties et dĂ©prĂ©ciĂ©es selon les articles 214-1 Ă  214-21.

Les jetons comptabilisĂ©s en immobilisation incorporelle de durĂ©e d’utilisation non dĂ©finie peuvent ĂȘtre transfĂ©rĂ©s Ă  titre dĂ©finitif en jetons dĂ©tenus tels que dĂ©crits Ă  l’article 619-12, lorsque l’usage attendu des services ou des biens associĂ©s n’existe plus. Le transfert est comptabilisĂ© pour sa valeur nette comptable, les modalitĂ©s de valorisation des jetons transfĂ©rĂ©s Ă©tant ensuite effectuĂ©es selon les dispositions de l’article 619-12. Aucun transfert en immobilisation ne peut ĂȘtre effectuĂ© Ă  partir des jetons dĂ©tenus comptabilisĂ©s selon l’article 619-12.

Article 619-12

Lorsque l’entitĂ© dĂ©tient, par souscription ou acquisition, des jetons ne prĂ©sentant pas les caractĂ©ristiques de titres financiers, de contrats financiers ou de bons de caisse, sans intention d’utilisation des services associĂ©s ou de la livraison des biens associĂ©s, ces jetons sont comptabilisĂ©s dans le numĂ©ro de compte 5202 « jetons dĂ©tenus « .

Les variations de valeur vénale des jetons détenus sont inscrites au bilan en contrepartie de comptes transitoires :

 Ă  l’actif du bilan en cas de perte latente ;

 au passif du bilan en cas de gain latent.

Les valeurs vénales sont déterminées à la date clÎture, sur base des derniÚres informations fiables disponibles.

Les comptes 478602 – « DiffĂ©rences d’évaluation de jetons dĂ©tenus – actif « et 478702 « DiffĂ©rences d’évaluation de jetons dĂ©tenus – passif « enregistrent les diffĂ©rences d’évaluation en contrepartie du compte 5202 « jetons dĂ©tenus » .

En cas de perte latente, une provision pour risque est constituĂ©e en tenant compte le cas Ă©chĂ©ant des dispositions relatives aux opĂ©rations de couverture traitĂ©es Ă  l’article 420-6.

Article 619-13

Lorsque les jetons détenus sont annulés, ils sont sortis du bilan par contrepartie du compte de résultat.

Article 619-14

Lorsque l’émetteur rachĂšte ses jetons sur le marchĂ© secondaire, ils sont comptabilisĂ©s selon les dispositions de l’article 619-12, dans le compte 5203 « jetons auto-dĂ©tenus « . Lorsque les jetons auto dĂ©tenus sont annulĂ©s, ils sont sortis du bilan par contrepartie du compte de rĂ©sultat ainsi que, le cas Ă©chĂ©ant, une quote-part de passif rĂ©siduel correspondant.

Article 619-15

Les plus-values et moins-values de cession des jetons dĂ©tenus sont calculĂ©es selon la mĂ©thode du premier entrĂ© – premier sorti (PEPS – FIFO) ou du coĂ»t moyen pondĂ©rĂ© d’acquisition (CMP), et sont comptabilisĂ©es, selon le cas, en produit ou en charge.

Le compte 7661 « Produits nets sur cessions de jetons » est utilisĂ© lorsque la cession des jetons est gĂ©nĂ©ratrice d’un profit, le compte 6661 « Charges nettes sur cessions de jetons », est utilisĂ© lorsque la cession est gĂ©nĂ©ratrice d’une perte.

Article 619-16

Les dĂ©tenteurs de jetons mentionnent dans l’annexe :

  • le nombre et montant des jetons dĂ©tenus selon l’article 619-11, leur caractĂšre amortissable ou non amortissable, leur valeur vĂ©nale ainsi que les Ă©ventuelles dĂ©prĂ©ciations constatĂ©es ;

  • le nombre et montant des jetons dĂ©tenus selon l’article 619-12, en prĂ©cisant le mode de dĂ©termination des valeurs vĂ©nales retenues, le mode de prise en compte des cotations disponibles ;

  • le nombre et la valeur des jetons auto-dĂ©tenus par l’entreprise, selon l’article 619-14 ;

  • le nombre et la valeur des jetons dĂ©tenus donnĂ©s en garantie ;

  • l’utilisation de la mĂ©thode premier entrĂ© – premier sorti, ou du coĂ»t moyen pondĂ©rĂ© d’acquisition.

Sous-section 4 – Traitement des jetons attribuĂ©s gratuitement ou Ă  des conditions de souscription prĂ©fĂ©rentielles

Article 619-17

Le prĂ©sent article vise les attributions de jetons Ă  titre gratuit ou Ă  des conditions de souscription prĂ©fĂ©rentielles ayant pour objectif d’octroyer Ă  un ou plusieurs bĂ©nĂ©ficiaires un avantage en Ă©change d’une contribution de ce(s) dernier(s) aux activitĂ©s de l’émetteur. Au sens du prĂ©sent article, l’existence d’un avantage et son Ă©valuation sont apprĂ©ciĂ©es par rĂ©fĂ©rence aux conditions offertes Ă  un souscripteur d’un jeton correspondant au sens de l’article 619-4 ou Ă  dĂ©faut Ă  sa valeur vĂ©nale.

Les attributions de jetons visĂ©es au prĂ©sent article et prĂ©sentant les caractĂ©ristiques de titres financiers sont comptabilisĂ©es, Ă  la date d’attribution effective, selon les dispositions du prĂ©sent rĂšglement, applicables auxdits titres attribuĂ©s gratuitement ou Ă  des conditions de souscription prĂ©fĂ©rentielles.

Les attributions de jetons visĂ©es au prĂ©sent article et ne prĂ©sentant pas les caractĂ©ristiques de titres financiers sont, Ă  la date d’attribution effective, comptabilisĂ©s selon les droits et obligations attachĂ©s et Ă©valuĂ©s selon les dispositions de l’article 619-4. Lorsqu’à la date d’attribution effective, il n’existe pas de souscription ouverte aux tiers souscripteurs au sens de l’article 619-4, les jetons attribuĂ©s sont Ă©valuĂ©s Ă  la valeur vĂ©nale du jeton correspondant.

La charge correspondant aux attributions de jetons visées au présent article est comptabilisée selon la nature de la contribution du ou des bénéficiaires. »

Article 2 : Le dernier alinĂ©a de l’article 511-2 est ainsi rĂ©digé :

« la valeur d’entrĂ©e diminuĂ©e des amortissements des Ă©lĂ©ments d’actif cĂ©dĂ©s, dĂ©truits ou disparus, sous rĂ©serve des dispositions particuliĂšres fixĂ©es Ă  l’article 221-6 pour les titres immobilisĂ©s de l’activitĂ© de portefeuille, Ă  l’article 222-1 pour les titres de placement et Ă  l’article 619-12 pour les jetons dĂ©tenus. »

Article 3 : Le dernier alinĂ©a de l’article 512-1 est ainsi rĂ©digé :

« le prix de cession des Ă©lĂ©ments d’actifs cĂ©dĂ©s, sous rĂ©serve des dispositions particuliĂšres fixĂ©es Ă  l’article 221-6 pour les titres immobilisĂ©s de l’activitĂ© de portefeuille, Ă  l’article 222-1 pour les titres de placement, et Ă  l’article 619-12 pour les jetons dĂ©tenus. »

Article 4 : L’article 821-1 est modifiĂ© comme suit :

  • Ă  l’actif du bilan, le poste « Instruments de trĂ©sorerie » est dĂ©nommĂ© « Instruments financiers Ă  terme et jetons dĂ©tenus ;

  • Ă  l’actif du bilan, le poste « Ecarts de conversion – Actif (V) » est dĂ©nommĂ© « Ecarts de conversion et diffĂ©rences d’évaluation – Actif (V) ;

  • au passif du bilan, le poste « Instruments de trĂ©sorerie » est dĂ©nommĂ© « Instruments financiers Ă  terme » ;

  • au passif du bilan, le poste « Ecarts de conversion – Passif (VI) » est dĂ©nommĂ© « Ecarts de conversion et diffĂ©rences d’évaluation – Passif (VI) ».

Article 5 : L’article 821-2 est modifiĂ© comme suit :

  • Ă  l’actif du bilan, le poste « Instruments de trĂ©sorerie » est dĂ©nommé : « Instruments financiers Ă  terme et jetons dĂ©tenus » ;

  • Ă  l’actif du bilan, le poste « Ecarts de conversion – Actif (V) » est dĂ©nommé : « Ecarts de conversion et diffĂ©rences d’évaluation – Actif (V) » ;

  • au passif du bilan, le poste « Instruments de trĂ©sorerie » est dĂ©nommé : « Instruments financiers Ă  terme» ;

  • au passif du bilan, le poste « Ecarts de conversion – Passif (IX) » est dĂ©nommé : « Ecarts de conversion et diffĂ©rences d’évaluation – Passif (IX) ».

Article 6 : L’article 823-1 est modifiĂ© comme suit :

  • Ă  l’actif du bilan, le poste « Instruments de trĂ©sorerie » est dĂ©nommé : « Instruments financiers Ă  terme et jetons dĂ©tenus » ;

  • Ă  l’actif du bilan, le poste « Ecarts de conversion – Actif (V) » est dĂ©nommĂ© « Ecarts de conversion et diffĂ©rences d’évaluation – Actif (V) » ;

  • au passif du bilan, le poste « Instruments de trĂ©sorerie » est dĂ©nommĂ© « Instruments financiers Ă  terme» ;

  • au passif du bilan, le poste « Ecarts de conversion – Passif (IX) » est dĂ©nommĂ© « Ecarts de conversion et diffĂ©rences d’évaluation – Passif (VI) ».

Article 7 : A l’article 833-20, est rajoutĂ© un point 15 ainsi rĂ©digé :

« 15 – Informations relatives aux jetons Ă©mis et jetons dĂ©tenus

Les jetons Ă©mis et les jetons dĂ©tenus font l’objet de mentions des informations prĂ©vues aux articles 619-9 et 619-16 ».

Article 8 : A l’article 932-1, sont insĂ©rĂ©s les comptes suivants :

« 474 – DiffĂ©rences d’évaluation de jetons sur des passifs

  1. – DiffĂ©rence d’évaluation de jetons sur des passifs – ACTIF

  2. – DiffĂ©rence d’évaluation de jetons sur des passifs – PASSIF »

Le compte « 4786 – DiffĂ©rence d’évaluation sur instruments de trĂ©sorerie » est supprimĂ© et remplacĂ© par les comptes :

« 478601- DiffĂ©rences d’évaluation sur instruments financier Ă  terme –ACTIF

478602- DiffĂ©rences d’évaluation sur jetons dĂ©tenus – ACTIF. »

Le compte « 4787 – DiffĂ©rence d’évaluation sur instruments de trĂ©sorerie » est supprimĂ© et remplacĂ©s par les comptes :

« 478701 – DiffĂ©rences d’évaluation sur instruments financier Ă  terme –PASSIF 478702- DiffĂ©rences d’évaluation sur jetons dĂ©tenus – PASSIF ».

AprĂšs le compte « 487 – Produits constatĂ©s d’avance », le compte « 48701 – Produits constatĂ©s d’avance sur jetons Ă©mis » est insĂ©rĂ©.

Le compte « 52 – Instrument de trĂ©sorerie » est remplacĂ© par les comptes suivants :

« 52 – Instruments financiers Ă  terme et jetons dĂ©tenus

  1. Instruments financiers Ă  terme

  2. Jetons détenus

  3. Jetons auto-détenus »

Article 9 : L’article 944-47 est modifiĂ© comme suit :

  1. aprĂšs le quatriĂšme alinĂ©a, est insĂ©rĂ© l’alinĂ©a suivant :

« Le compte 4746 « DiffĂ©rence d’évaluation de jetons sur des passifs – ACTIF », est dĂ©bitĂ© des pertes latentes liĂ©es Ă  l’évaluation de dettes nĂ©es dans le cadre des Ă©missions traitĂ©es Ă  l’article 619-9 du prĂ©sent rĂšglement. Le compte 4747 « DiffĂ©rence d’évaluation de jetons sur des passifs – PASSIF » est crĂ©ditĂ© des profits latents liĂ©s Ă  l’évaluation de dettes nĂ©es dans le cadre des Ă©missions traitĂ©es Ă  l’article 619-8 du prĂ©sent rĂšglement. »

  1. le dernier alinéa est rédigé comme suit :

« Les comptes 478601 « DiffĂ©rences d’évaluation sur instruments financiers Ă  terme – ACTIF » et 478701 « DiffĂ©rences d’évaluation sur instruments financiers Ă  terme – PASSIF » enregistrent les diffĂ©rences d’évaluation en contrepartie du compte 5201 « Instruments financiers Ă  terme ». Ces comptes enregistrent Ă©galement les gains ou pertes sur instruments de couverture en attente d’imputation en rĂ©sultat de maniĂšre symĂ©trique avec l’élĂ©ment couvert.

Les comptes 478602 « DiffĂ©rences d’évaluation sur jetons dĂ©tenus – ACTIF » et 478702 « DiffĂ©rences d’évaluation sur jetons dĂ©tenus – PASSIF » enregistrent les diffĂ©rences d’évaluation en contrepartie des comptes 5202 « jetons dĂ©tenus ». Ces comptes enregistrent Ă©galement les gains ou pertes sur instruments de couverture « jetons » en attente d’imputation en rĂ©sultat de maniĂšre symĂ©trique avec l’élĂ©ment couvert. »

Article 10 : Le quatriĂšme alinĂ©a de l’article 944-48 est ainsi rĂ©digé :

« Le compte 487 « Produits constatĂ©s d’avance » enregistre les produits perçus ou comptabilisĂ©s avant que les prestations ou les fournitures les justifiant aient Ă©tĂ© effectuĂ©es ou fournies. Il est crĂ©ditĂ©, en fin d’exercice, par le dĂ©bit des comptes de produits intĂ©ressĂ©s. Le compte 48701 « Produits constatĂ©s d’avance sur jetons Ă©mis » enregistre spĂ©cifiquement les montants reprĂ©sentatifs de prestations restant Ă  rĂ©aliser ou de marchandises restant Ă  livrer suite Ă  une Ă©mission de jetons. Ces comptes sont dĂ©bitĂ©s, Ă  l’ouverture de l’exercice suivant, par le crĂ©dit de ces mĂȘmes comptes. Un autre procĂ©dĂ© de comptabilisation consiste, lors de l’enregistrement initial de la facture ou de l’émission de jetons, Ă  affecter directement au compte de rĂ©gularisation 487 ou au compte 48701 la quote-part des produits se rapportant Ă  un exercice ultĂ©rieur. »

Article 11 : L’article 945-52 est ainsi rĂ©digé :

« 52 : Instruments financiers à terme et jetons détenus

Le compte 5201 « Instruments financiers à terme » est utilisé pour comptabiliser les opérations mentionnées à la section 8 du chapitre II du titre VI du livre II du présent rÚglement

Le compte 5202 « jetons dĂ©tenus » est utilisĂ© pour comptabiliser les opĂ©rations mentionnĂ©es Ă  l’article 619-12.

Le compte 5203 « jetons auto-dĂ©tenus » est utilisĂ© pour comptabiliser les opĂ©rations mentionnĂ©es Ă  l’article 619-14.

Lors de la revente des jetons concernés, les comptes 5202 « jetons détenus » et 5203 « jetons auto détenus » sont crédités du montant de la valeur comptable de ces jetons par le débit :

  • du compte 7661 « Produits nets sur cessions de jetons », lorsque la cession de jetons est gĂ©nĂ©ratrice d’un profit ; simultanĂ©ment, lors de la cession, le prix de cession est portĂ© au crĂ©dit du compte 7661 ;

  • du compte 6661 « Charges nettes sur cessions de jetons », lorsque la cession de jetons est gĂ©nĂ©ratrice d’une perte ; simultanĂ©ment, lors de la cession, le prix de cession est portĂ© au crĂ©dit du compte 6661. »

©Autorité des normes comptables, décembre 2018

Loi Pacte

Article 26

Le code monétaire et financier est ainsi modifié :

1° À la fin du 4° de l’article L. 341-1, du 2° du I de l’article L. 500-1 et du 4° du I de l’article L. 541-1, la rĂ©fĂ©rence : « L. 550-1 » est remplacĂ©e par la rĂ©fĂ©rence : « L. 551-1 » ;

2° L’intitulĂ© du titre V du livre V est complĂ©tĂ© par les mots : « et Ă©metteurs de jetons » ;

3° Au mĂȘme titre V, il est ajoutĂ© un chapitre Ier intitulé : « IntermĂ©diaires en biens divers » et comprenant les articles L. 550-1 Ă  L. 550-5, qui deviennent, respectivement, les articles L. 551-1 Ă  L. 551-5 ;

4° Le V de l’article L. 551-1, tel qu’il rĂ©sulte du 3°, est ainsi modifié :

a) Au premier alinéa, les références : « L. 550-2, L. 550-3, L. 550-4, L. 550-5 » sont remplacées par les références : « L. 551-2, L. 551-3, L. 551-4, L. 551-5 » ;

b) À la fin du second alinĂ©a, la rĂ©fĂ©rence : « L. 550-3 » est remplacĂ©e par la rĂ©fĂ©rence : « L. 551-3 » ;

5° À la premiĂšre phrase de l’article L. 551-2, tel qu’il rĂ©sulte du 3°, la rĂ©fĂ©rence : « L. 550-1 » est remplacĂ©e par la rĂ©fĂ©rence : « L. 551-1 » ;

6° Au sixiĂšme alinĂ©a de l’article L. 551-3, tel qu’il rĂ©sulte du 3°, la rĂ©fĂ©rence : « L. 550-1 » est remplacĂ©e par la rĂ©fĂ©rence : « L. 551-1 » ;

7° Le titre V du livre V est complété par un chapitre II ainsi rédigé :

« CHAPITRE II

« Émetteurs de jetons

« Art. L. 552-1. – Est soumis aux obligations du prĂ©sent chapitre tout Ă©metteur qui procĂšde Ă  une offre au public de jetons et qui sollicite un visa de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers dans les conditions prĂ©vues aux articles L. 552-4 Ă  L. 552-7.

« Les dispositions du prĂ©sent chapitre s’appliquent Ă  toute offre de jetons qui n’est pas rĂ©gie par les livres Ier à IV, le chapitre VIII du titre IV du prĂ©sent livre ou le chapitre Ier du prĂ©sent titre.

« Art. L. 552-2. – Au sens du prĂ©sent chapitre, constitue un jeton tout bien incorporel reprĂ©sentant, sous forme numĂ©rique, un ou plusieurs droits pouvant ĂȘtre Ă©mis, inscrits, conservĂ©s ou transfĂ©rĂ©s au moyen d’un dispositif d’enregistrement Ă©lectronique partagĂ© permettant d’identifier, directement ou indirectement, le propriĂ©taire dudit bien.

« Art. L. 552-3. – Une offre au public de jetons consiste Ă  proposer au public, sous quelque forme que ce soit, de souscrire Ă  ces jetons.

« Ne constitue pas une offre au public de jetons l’offre de jetons ouverte Ă  la souscription par un nombre limitĂ© de personnes, fixĂ© par le rĂšglement gĂ©nĂ©ral de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers, agissant pour compte propre.

« Art. L. 552-4. – PrĂ©alablement Ă  toute offre au public de jetons, les Ă©metteurs peuvent solliciter un visa de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers.

« Les Ă©metteurs Ă©tablissent un document destinĂ© Ă  donner toute information utile au public sur l’offre proposĂ©e et sur l’Ă©metteur.

« Ce document d’information et les communications Ă  caractĂšre promotionnel relatives Ă  l’offre au public prĂ©sentent un contenu exact, clair et non trompeur et permettent de comprendre les risques affĂ©rents Ă  l’offre.

« Les modalitĂ©s de la demande de visa prĂ©alable, les piĂšces nĂ©cessaires Ă  l’instruction du dossier et le contenu du document d’information sont prĂ©cisĂ©s par le rĂšglement gĂ©nĂ©ral de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers.

« Art. L. 552-5. – L’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers vĂ©rifie si l’offre envisagĂ©e prĂ©sente les garanties exigĂ©es d’une offre destinĂ©e au public, et notamment que l’Ă©metteur des jetons :

« 1° Est constituĂ© sous la forme d’une personne morale Ă©tablie ou immatriculĂ©e en France ;

« 2° Met en place tout moyen permettant le suivi et la sauvegarde des actifs recueillis dans le cadre de l’offre.

« L’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers examine le document d’information, les projets de communications Ă  caractĂšre promotionnel destinĂ©es au public postĂ©rieurement Ă  la dĂ©livrance du visa et les piĂšces justificatives des garanties apportĂ©es. Elle appose son visa sur le document d’information selon les modalitĂ©s et dans le dĂ©lai fixĂ©s par son rĂšglement gĂ©nĂ©ral.

« Art. L. 552-6. – Si, aprĂšs avoir apposĂ© son visa, l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers constate que l’offre proposĂ©e au public n’est plus conforme au contenu du document d’information ou ne prĂ©sente plus les garanties prĂ©vues Ă  l’article L. 552-5, elle peut ordonner qu’il soit mis fin Ă  toute communication concernant l’offre faisant Ă©tat de son visa et retirer son visa dans les conditions prĂ©cisĂ©es par son rĂšglement gĂ©nĂ©ral, Ă  titre dĂ©finitif ou jusqu’Ă  ce que l’Ă©metteur satisfasse de nouveau aux conditions du visa.

« Dans le cas oĂč, aprĂšs avoir ou non sollicitĂ© un visa de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers, une personne diffuse des informations comportant des indications inexactes ou trompeuses concernant la dĂ©livrance du visa, sa portĂ©e ou ses consĂ©quences, l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers peut faire une dĂ©claration publique mentionnant ces faits et les personnes responsables de ces communications.

« Art. L. 552-7. – Les souscripteurs sont informĂ©s des rĂ©sultats de l’offre et, le cas Ă©chĂ©ant, de l’organisation d’un marchĂ© secondaire des jetons selon des modalitĂ©s prĂ©cisĂ©es par le rĂšglement gĂ©nĂ©ral de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers. » ;

8° L’article L. 573-8 est ainsi modifié :

a) À la fin du premier alinĂ©a, les rĂ©fĂ©rences : « L. 550-3 et L. 550-4 » sont remplacĂ©es par les rĂ©fĂ©rences : « L. 551-3 et L. 551-4 » ;

b) À la fin du deuxiĂšme alinĂ©a, la rĂ©fĂ©rence : « L. 550-5 » est remplacĂ©e par la rĂ©fĂ©rence : « L. 551-5 » ;

c) Au dernier alinéa, la référence : « L. 550-4 » est remplacée par la référence : « L. 551-4 » ;

9° À la premiĂšre phrase du 7° du I de l’article L. 621-5-3, les rĂ©fĂ©rences : « L. 550-1 Ă  L. 550-5 » sont remplacĂ©es par les rĂ©fĂ©rences : « L. 551-1 Ă  L. 551-5 » ;

10° AprĂšs le I de l’article L. 621-7, il est insĂ©rĂ© un I bis ainsi rĂ©digé :

« I bis. – Les rĂšgles qui s’imposent aux Ă©metteurs de jetons, au sens du chapitre II du titre V du livre V du prĂ©sent code. » ;

11° À la fin du 8° du II de l’article L. 621-9, la rĂ©fĂ©rence : « L. 550-1 » est remplacĂ©e par la rĂ©fĂ©rence : « L. 551-1 » ;

12° Le e du II de l’article L. 621-15 est complĂ©tĂ© par un alinĂ©a ainsi rĂ©digé : 

« – d’une offre de jetons pour laquelle l’Ă©metteur a sollicitĂ© le visa prĂ©vu Ă  l’article L. 552-4 ; »

13° (nouveau) AprĂšs le premier alinĂ©a de l’article L. 312-23 sont insĂ©rĂ©s deux alinĂ©as ainsi rĂ©digĂ©s :

« Les Ă©tablissements de crĂ©dit mettent en place des rĂšgles objectives, non discriminatoires et proportionnĂ©es pour rĂ©gir l’accĂšs des Ă©metteurs de jetons ayant obtenu le visa mentionnĂ© Ă  l’article L. 552-4, des prestataires enregistrĂ©s conformĂ©ment Ă  l’article L. 54-10-3 et des prestataires ayant obtenu l’agrĂ©ment mentionnĂ© Ă  l’article L. 54-10-5 aux services de comptes de dĂ©pĂŽt et de paiement qu’ils tiennent. Cet accĂšs est suffisamment Ă©tendu pour permettre Ă  ces personnes de recourir Ă  ces services de maniĂšre efficace et sans entraves. Les conditions d’application du prĂ©sent article sont prĂ©cisĂ©es par dĂ©cret. Celui-ci prĂ©cise notamment les voies et dĂ©lais de recours en cas de refus des Ă©tablissements de crĂ©dit.

« En cas de difficultĂ© persistante d’accĂšs Ă  des services de dĂ©pĂŽt et de paiement dans les Ă©tablissements de crĂ©dit, les Ă©metteurs de jetons ayant obtenu le visa mentionnĂ© Ă  l’article L. 552-4 ou les prestataires de services de jetons dĂ©finis Ă  l’article L. 54-10-2 et ayant obtenu un agrĂ©ment prĂ©vu Ă  l’article L. 54-10-5 ont accĂšs Ă  un service de dĂ©pĂŽt et de paiement auprĂšs de la Caisse des dĂ©pĂŽts et consignations. » ;

13° bis (nouveau) Le second alinĂ©a du mĂȘme article L. 312-23 est ainsi rĂ©digé :

« L’Ă©tablissement de crĂ©dit communique les raisons de tout refus Ă  l’AutoritĂ© de contrĂŽle prudentiel et de rĂ©solution pour les acteurs mentionnĂ©s au premier alinĂ©a et Ă  l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers et l’AutoritĂ© de contrĂŽle prudentiel et de rĂ©solution pour les acteurs mentionnĂ©s au deuxiĂšme alinĂ©a. » ;

14° (nouveau) AprĂšs le 7° bis de l’article L. 561-2, il est insĂ©rĂ© un 7° ter ainsi rĂ©digé :

« 7° ter Les Ă©metteurs de jetons ayant obtenu le visa mentionnĂ© Ă  l’article L. 552-4 dans le cadre de l’offre ayant fait l’objet du visa et dans la limite des transactions avec les souscripteurs prenant part Ă  cette offre ; »

15° (nouveau) À la fin du 2° du I de l’article L. 561-36, les mots : « et sur les conseillers en investissements participatifs » sont remplacĂ©s par les mots : « , sur les conseillers en investissements participatifs et sur les Ă©metteurs de jetons mentionnĂ©s au 7° ter de l’article L. 561-2 ».

Article 26 bis A (nouveau)

I. – Le titre IV du livre V du code monĂ©taire et financier est complĂ©tĂ© par un chapitre X ainsi rĂ©digé :

« CHAPITRE X

« Prestataires de services sur actifs numériques

« Art. L. 54-10-1. – Pour l’application du prĂ©sent chapitre, les actifs numĂ©riques comprennent :

« 1° Les jetons mentionnĂ©s Ă  l’article L. 552-2, Ă  l’exclusion de ceux remplissant les caractĂ©ristiques des instruments financiers mentionnĂ©s Ă  l’article L. 211-1 et des bons de caisse mentionnĂ©s Ă  l’article L. 223-1 ;

« 2° Toute reprĂ©sentation numĂ©rique d’une valeur qui n’est pas Ă©mise ou garantie par une banque centrale ou par une autoritĂ© publique, qui n’est pas nĂ©cessairement attachĂ©e Ă  une monnaie ayant cours lĂ©gal et qui ne possĂšde pas le statut juridique d’une monnaie, mais qui est acceptĂ©e par des personnes physiques ou morales comme un moyen d’Ă©change et qui peut ĂȘtre transfĂ©rĂ©e, stockĂ©e ou Ă©changĂ©e Ă©lectroniquement.

« Art. L. 54102. – Les services sur actifs numĂ©riques comprennent les services suivants :

« 1° Le service de conservation pour le compte de tiers d’actifs numĂ©riques ou de clĂ©s cryptographiques privĂ©es, en vue de dĂ©tenir, stocker et transfĂ©rer des actifs numĂ©riques ;

« 2° Le service d’achat ou de vente d’actifs numĂ©riques en monnaie ayant cours lĂ©gal ;

« 3° Le service d’Ă©change d’actifs numĂ©riques contre d’autres actifs numĂ©riques ;

« 4° L’exploitation d’une plateforme de nĂ©gociation d’actifs numĂ©riques ;

« 5° Les services suivants :

« a) La rĂ©ception et la transmission d’ordres sur actifs numĂ©riques pour le compte de tiers ;

« b) La gestion de portefeuille d’actifs numĂ©riques pour le compte de tiers ;

« c) Le conseil aux souscripteurs d’actifs numĂ©riques ;

« d) La prise ferme d’actifs numĂ©riques ;

« e) Le placement garanti d’actifs numĂ©riques ;

« f) Le placement non garanti d’actifs numĂ©riques.

« Un décret précise la définition des services mentionnés au présent article.

« Art. L. 54103. – Avant d’exercer leur activitĂ©, les prestataires des services mentionnĂ©s aux 1° et 2° de l’article L. 54-10-2 sont enregistrĂ©s par l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers, qui vĂ©rifie si leurs dirigeants et leurs bĂ©nĂ©ficiaires effectifs, au sens de l’article L. 561-2-2, possĂšdent l’honorabilitĂ© et la compĂ©tence nĂ©cessaires Ă  l’exercice de leurs fonctions, dans des conditions dĂ©finies par dĂ©cret. À cette fin, l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers recueille l’avis conforme de l’AutoritĂ© de contrĂŽle prudentiel et de rĂ©solution.

« Toute modification affectant le respect par un prestataire des services mentionnĂ©s aux 1° et 2° de l’article L. 54-10-2 des obligations mentionnĂ©es au premier alinĂ©a du prĂ©sent article doit faire l’objet d’une dĂ©claration auprĂšs de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers.

« L’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers peut radier le prestataire, sur avis conforme de l’AutoritĂ© de contrĂŽle prudentiel et de rĂ©solution, sur sa propre initiative ou Ă  l’initiative de l’AutoritĂ© de contrĂŽle prudentiel et de rĂ©solution, soit Ă  la demande du prestataire, soit d’office, lorsque le prestataire n’a pas exercĂ© son activitĂ© dans un dĂ©lai de douze mois, soit n’exerce plus son activitĂ© depuis au moins six mois, soit lorsqu’il ne respecte plus les obligations mentionnĂ©es au premier alinĂ©a du prĂ©sent article.

« L’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers publie la liste des prestataires des services mentionnĂ©s aux 1° et 2° de l’article L. 54-10-2. Elle constitue le point d’entrĂ©e pour l’enregistrement prĂ©vu au prĂ©sent article. Elle assure le lien avec l’AutoritĂ© de contrĂŽle prudentiel et de rĂ©solution pour la procĂ©dure d’avis prĂ©vue au prĂ©sent article. »

« Art. L. 54-10-4. – L’exercice de la profession de prestataire des services mentionnĂ©s aux 1° et 2° de l’article L. 54-10-2 est interdit Ă  toute personne n’ayant pas Ă©tĂ© enregistrĂ©e au prĂ©alable par l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers.

« Il est interdit Ă  toute personne qui n’a pas la qualitĂ© de prestataire des services mentionnĂ©s aux 1° et 2° de l’article L. 54-10-2 d’utiliser une dĂ©nomination, une raison sociale, une publicitĂ© ou tout autre procĂ©dĂ© laissant croire qu’elle est autorisĂ©e en cette qualitĂ© ou de crĂ©er une confusion Ă  cet Ă©gard.

« Art. L. 54105. – I. – Pour la fourniture Ă  titre de profession habituelle de l’un ou des services mentionnĂ©s Ă  l’article L. 54-10-2, les prestataires Ă©tablis en France peuvent solliciter un agrĂ©ment auprĂšs de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers, dans des conditions prĂ©vues par dĂ©cret.

« Les prestataires agréés disposent en permanence :

« 1° D’une assurance responsabilitĂ© civile professionnelle ou de fonds propres, dont le niveau est fixĂ© par le rĂšglement gĂ©nĂ©ral de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers, ou d’une garantie comparable couvrant les risques de fraude, les risques de sĂ©curitĂ© et les risques opĂ©rationnels ;

« 2° D’un dispositif de sĂ©curitĂ© et de contrĂŽle interne adĂ©quat ;

« 3° D’un systĂšme informatique rĂ©silient ;

« 4° D’un systĂšme de gestion des conflits d’intĂ©rĂȘts.

« Ils communiquent à leurs clients des informations claires, exactes et non trompeuses, notamment les informations à caractÚre promotionnel, qui sont identifiées en tant que telles. Ils avertissent les clients des risques associés aux actifs numériques.

« Ils rendent publiques leurs politiques tarifaires. Ils Ă©tablissent et mettent en Ɠuvre une politique de gestion des rĂ©clamations de leurs clients et en assurent un traitement rapide.

« Afin de garantir la gestion saine et prudente des prestataires qui sollicitent l’agrĂ©ment, l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers apprĂ©cie la qualitĂ© de leurs actionnaires ou associĂ©s qui dĂ©tiennent une participation, directe ou indirecte, supĂ©rieure à 20 % du capital ou des droits de vote.

« L’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers vĂ©rifie la sĂ©curitĂ© des systĂšmes d’information des prestataires agrĂ©Ă©s conformĂ©ment au prĂ©sent article et peut solliciter, Ă  cette fin, l’avis de l’Agence nationale de la sĂ©curitĂ© des systĂšmes d’information et de la Banque de France. Pour les prestataires mentionnĂ©s au 2° de l’article L. 54-10-2, elle recueille l’avis de la Banque de France. 

« II. – Les prestataires agrĂ©Ă©s au titre de la fourniture du service mentionnĂ© au 1° de l’article L. 54-10-2 satisfont notamment aux obligations suivantes, dans les conditions et limites prĂ©vues par le rĂšglement gĂ©nĂ©ral de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers :

« 1° Ils concluent avec leurs clients une convention définissant leurs missions et leurs responsabilités ;

« 2° Ils établissent une politique de conservation ;

« 3° Ils s’assurent qu’Ă  tout moment ils sont en mesure de restituer les actifs numĂ©riques ou les clĂ©s cryptographiques conservĂ©s pour le compte de leurs clients ;

« 4° Ils ségréguent les détentions pour le compte de leurs clients de leurs propres détentions ;

« 5° Ils s’abstiennent de faire usage des actifs numĂ©riques ou des clĂ©s cryptographiques conservĂ©s pour le compte de leurs clients, sauf consentement exprĂšs et prĂ©alable des clients.

« III. – Les prestataires agrĂ©Ă©s au titre de la fourniture des services mentionnĂ©s aux 2° et 3° de l’article L. 54-10-2 satisfont aux obligations suivantes, dans les conditions et limites prĂ©vues par le rĂšglement gĂ©nĂ©ral de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers :

« 1° Ils établissent une politique commerciale non discriminatoire ;

« 2° Ils publient un prix ferme des jetons ou une méthode de détermination du prix des jetons ;

« 3° Ils publient les volumes et les prix des transactions qu’ils ont effectuĂ©es ;

« 4° Ils exécutent les ordres de leurs clients aux prix affichés au moment de leur réception.

« Les dirigeants et les bĂ©nĂ©ficiaires effectifs, au sens de l’article L. 561-2-2, des prestataires du service mentionnĂ© au 3° de l’article L. 54-10-2 justifient qu’ils possĂšdent l’honorabilitĂ© et la compĂ©tence nĂ©cessaires Ă  l’exercice de leurs fonctions.

« IV. – Les prestataires agrĂ©Ă©s au titre de la fourniture du service mentionnĂ© au 4° de l’article L. 54-10-2 satisfont aux obligations suivantes, dans les conditions et limites prĂ©vues par le rĂšglement gĂ©nĂ©ral de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers :

« 1° Leurs dirigeants et leurs bĂ©nĂ©ficiaires effectifs au sens de l’article L. 561-2-2 justifient qu’ils possĂšdent l’honorabilitĂ© et la compĂ©tence nĂ©cessaires Ă  l’exercice de leurs fonctions ;

« 2° Ils fixent des rÚgles de fonctionnement ;

« 3° Ils assurent une négociation équitable et ordonnée ;

« 4° Ils n’engagent leurs propres capitaux sur les plateformes qu’ils gĂšrent que dans les conditions et limites fixĂ©es par le rĂšglement gĂ©nĂ©ral de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers ;

« 5° Ils publient les détails des ordres et des transactions conclues sur leurs plateformes. 

« V. – Les prestataires agrĂ©Ă©s au titre de la fourniture du service mentionnĂ© au 5° de l’article L. 54-10-2 satisfont aux obligations suivantes, dans les conditions et limites prĂ©vues par le rĂšglement gĂ©nĂ©ral de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers :

« 1° Leurs dirigeants et leurs bĂ©nĂ©ficiaires effectifs au sens de l’article L. 561-2-2 justifient qu’ils possĂšdent l’honorabilitĂ© et la compĂ©tence nĂ©cessaires Ă  l’exercice de leurs fonctions ;

« 2° Ils disposent d’un programme d’activitĂ© pour chacun des services qu’ils entendent exercer, qui prĂ©cise les conditions dans lesquelles ils envisagent de fournir les services concernĂ©s et indique le type d’opĂ©rations envisagĂ©es et la structure de leur organisation ;

« 3° Ils disposent des moyens appropriĂ©s Ă  la mise en Ɠuvre dudit programme.

« VI. – L’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers peut solliciter l’avis de l’AutoritĂ© de contrĂŽle prudentiel et de rĂ©solution pour vĂ©rifier le respect des obligations prĂ©vues au prĂ©sent article, notamment s’agissant de l’honorabilitĂ© et de la compĂ©tence des dirigeants. »

II. – AprĂšs la rĂ©fĂ©rence : « L. 548-1 », la fin du 2° du I de l’article L. 500-1 du code monĂ©taire et financier est ainsi rĂ©digĂ©e : « , L. 54-10-3 et L. 551-1 ou ĂȘtre agrĂ©Ă© au titre de l’article L. 54-10-5. »

III. – L’article L. 561-2 du code monĂ©taire et financier est ainsi modifié :

1° Le 7° bis est ainsi rédigé :

« 7° bis Les prestataires des services mentionnĂ©s aux 1° et 2° de l’article L. 54-10-2 ; »

2° AprĂšs le mĂȘme 7° bis, il est insĂ©rĂ© un 7° quater ainsi rĂ©digé :

« 7° quater Les prestataires agrĂ©Ă©s au titre de l’article L. 54-10-5, sauf les prestataires mentionnĂ©s au 7° bis du prĂ©sent article ; ».

IV. – Le 2° du I de l’article L. 561-36 du code monĂ©taire et financier est complĂ©tĂ© par les mots : « ainsi que les prestataires mentionnĂ©s au 7° quater de l’article L. 561-2 ».

V. – L’article L. 561-36-1 du code monĂ©taire et financier est ainsi modifié :

1° Au premier alinéa du I, la référence : « 7° » est remplacée par la référence : « 7° bis » ;

2° Au premier alinéa du IV, la référence : « et 7° » est remplacée par les références : « , 7° et 7° bis » ;

3° Le V est ainsi modifié :

a) Les deux premiers alinéas sont ainsi rédigés :

« V. – Lorsque l’AutoritĂ© de contrĂŽle prudentiel et de rĂ©solution constate des manquements aux dispositions mentionnĂ©es au II ainsi qu’Ă  celles du chapitre IV du titre II du livre V ou de l’article L. 549-28 et des dispositions rĂ©glementaires prises pour son application par les personnes mentionnĂ©es aux 7° et 7° bis de l’article L. 561-2 ou si ces personnes n’ont pas dĂ©fĂ©rĂ© Ă  une mise en demeure de se conformer Ă  ces dispositions, le collĂšge de supervision peut, dans les conditions dĂ©finies Ă  l’article L. 612-38, dĂ©cider de l’ouverture d’une procĂ©dure disciplinaire Ă  leur encontre.

« La commission des sanctions peut prononcer Ă  l’encontre de ces personnes l’une des sanctions disciplinaires suivantes : » ;

b) À la seconde phrase du sixiĂšme alinĂ©a, les mots : « le changeur manuel » sont remplacĂ©s par les mots : « la personne sanctionnĂ©e » ;

c) À l’avant-dernier alinĂ©a, les mots : « de la personne mentionnĂ©e au 7° » sont remplacĂ©s par les mots : « des personnes mentionnĂ©es aux 7° et 7° bis » et les mots : « de la profession de changeur manuel » sont remplacĂ©s par les mots : « de la profession de changeur manuel ou de prestataire mentionnĂ© au 7° bis de l’article L. 561-2 » ;

d) À la premiĂšre phrase du dernier alinĂ©a, les mots : « de la personne mentionnĂ©e au 7° » sont remplacĂ©s par les mots : « des personnes mentionnĂ©es aux 7° et 7° bis ».

VI. – Le chapitre II du titre VII du livre V du code monĂ©taire et financier est ainsi modifié :

1° À l’intitulĂ©, les mots : « et Ă©metteurs de monnaie » sont remplacĂ©s par les mots : « , émetteurs de monnaie et prestataires de services sur actifs numĂ©riques » ;

2° Est ajoutée une section 4 ainsi rédigée :

« Section 4

« Prestataires de services sur actifs numériques

« Art. L. 572-23. – Est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende le fait, pour toute personne soumise Ă  l’obligation de dĂ©claration mentionnĂ©e Ă  l’article L. 54-10-3, de ne pas souscrire cette dĂ©claration ou de communiquer des renseignements inexacts Ă  l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers.

« Est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende le fait, pour toute personne agissant soit pour son propre compte, soit pour le compte d’une personne morale, de mĂ©connaĂźtre l’une des interdictions prĂ©vues Ă  l’article L. 54-10-4.

« Art. L. 572-24. – Est puni des peines prĂ©vues Ă  l’article L. 571-4 le fait, pour toute personne agissant soit pour son propre compte, soit pour le compte d’une personne morale et exerçant la profession de prestataire des services mentionnĂ©s aux 1° et 2° de l’article L. 54-10-22, de ne pas rĂ©pondre, aprĂšs mise en demeure, aux demandes d’informations de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers, de mettre obstacle de quelque maniĂšre que ce soit Ă  l’exercice de sa mission de contrĂŽle ou de lui communiquer des renseignements inexacts.

« Art. L. 572-25. – Les dispositions de l’article L. 571-2 sont applicables aux procĂ©dures relatives aux infractions prĂ©vues aux articles L. 572-23 et L. 572-24. »

VII. – La section 4 du chapitre unique du titre II du livre VI du code monĂ©taire et financier est ainsi modifiĂ©e :

1° AprĂšs le I de l’article L. 621-7, il est insĂ©rĂ© un I bis ainsi rĂ©digé :

« I bis. – Les rĂšgles qui s’imposent aux prestataires agrĂ©Ă©s conformĂ©ment Ă  l’article L. 54-10-5. » ;

2° AprĂšs le 18° du II de l’article L. 621-9, il est insĂ©rĂ© un 19° ainsi rĂ©digé :

« 19° Les prestataires agrĂ©Ă©s conformĂ©ment Ă  l’article L. 54-10-2. » ;

3° Aux a et b du II, au a et Ă  la premiĂšre phrase du b du III de l’article L. 621-15, la rĂ©fĂ©rence : « 18° » est remplacĂ©e par la rĂ©fĂ©rence : « 19° ».

VIII. – Les personnes exerçant les activitĂ©s dĂ©finies aux 1° et 2° de l’article L. 54-10-2 du code monĂ©taire et financier avant l’entrĂ©e en vigueur du prĂ©sent article bĂ©nĂ©ficient d’un dĂ©lai de douze mois Ă  compter de la publication des textes d’application pour obtenir l’autorisation dĂ©livrĂ©e par l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers, dans les conditions dĂ©finies Ă  l’article L. 54-10-3 du mĂȘme code.

Dans un dĂ©lai de deux ans Ă  compter de la promulgation de la prĂ©sente loi, le Gouvernement, aprĂšs avoir recueilli les avis de la Banque de France, de l’AutoritĂ© de contrĂŽle prudentiel et de rĂ©solution et de l’AutoritĂ© des marchĂ©s financiers, remet au Parlement un rapport visant Ă  Ă©valuer la mise en Ɠuvre des dispositions du prĂ©sent article et Ă  Ă©tudier l’opportunitĂ© d’en adapter les dispositions, notamment de rendre obligatoire l’agrĂ©ment prĂ©vu Ă  l’article L. 54-10-5 du code monĂ©taire et financier pour les services mentionnĂ©s aux 1° et 2° de l’article L. 54-10-2 du mĂȘme code, au vu de l’avancement des dĂ©bats europĂ©ens et du dĂ©veloppement international du marchĂ© des actifs numĂ©riques.

Article 26 bis (nouveau)

Le 1° de l’article L. 214-154 du code monĂ©taire et financier est complĂ©tĂ© par une phrase ainsi rĂ©digĂ©e : « Cette condition est rĂ©putĂ©e satisfaite pour les biens qui font l’objet d’une inscription dans un dispositif d’enregistrement Ă©lectronique partagé ; ».

1http://www.anc.gouv.fr/files/live/sites/anc/files/contributed/ANC/1.%20Normes%20fran%C3%A7aises/Reglements/2018/Reglt_2018_07/Reglt_2018-07_ICO_jeton.pdf

2 https://www.legifrance.gouv.fr/affichLoiPreparation.do;jsessionid=CF9A3EE68BA14D2E64A0974A9722E211.tplgfr32s_3?idDocument=JORFDOLE000037080861&type=contenu&id=2&typeLoi=proj&legislature=15